Pâté de sanglier

paté de sanglierPour 2 belles terrines :

  • 3 échalotes
  • 2 petites gousses d’ail
  • 1 oeuf
  • sel (18 gr par kilo de viande)
  • poivre blanc fraîchement moulu (5 gr/kg)
  • 1 petit verre de favaïto (c’est un truc que j’avais sous la main, mais vous pouvez utiliser du porto)
  • 1 morceau de barde de porc
  • quelques feuilles de laurier (pour la déco)
  • 1 ou 2 cuillères de farine
  • 900 gr de viande de sanglier (profitez-en pour utiliser les morceaux les moins bons…)
  • 900 gr de joue de porc
  • 1 sachet de gelée au madère (préparation toute prête)

Préparation, trop facile : passer les viandes au hachoir, ajouter l’oeuf, la farine, l’assaisonnement, l’alcool, et mélanger tout ça avec les mains, bien intimement.  Tapisser les terrines de morceaux de barde, et remplir de chair à pâté. Bien tasser. Décorer avec de la barde et du laurier. Enfourner à 200°C pour dorer un peu le dessus, environ 15 min., puis baisser à 180°C et laisser cuire encore 1h30. Laisser refroidir dans le four éteint, puis stocker au frais une nuit.

Le lendemain, mélanger la préparation pour gelée suivant le mode d’emploi, et verser sur la terrine pour boucher les trous et couvrir le pâté. Remettre au frais et attendre que ce soit bien pris avant de déguster. de toutes façons, c’est meilleur le 2ème ou 3ème jour.

Vous pouvez indifféremment utiliser cette préparation pour une terrine au four ou pour des pâtés en bocaux, que vous stériliserez selon votre méthode habituelle. Et pour une fois, ce ne sont pas des conserves pour l’hiver, mais plutôt pour l’été, puisque la saison des sangliers est finie, on les laisse tranquilles pour le printemps et la saison des amours…

Sensations culinaires

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :